inforealta Vol. 8 | no 2 Légende immobilière

19 août 2016

headerFR

Légende immobilière :
Les acheteurs étrangers envahissent Montréal !

Place aux faits. Selon une étude récente de la Société canadienne d’hypothèques et de logements, 0,9 % des achats de propriétés résidentielles dans le grand Montréal, en 2015, ont été effectués par des acheteurs étrangers. Moins de 1 % ! Ce qui veut dire que 99 acheteurs sur 100 provenaient du Canada, en très vaste majorité du marché montréalais même où une agence comme REALTA est solidement implantée et reconnue.

Voilà donc une autre légende immobilière qui se dégonfle sous le poids des faits, balayant du même coup l’argument des agences dites « internationales » selon lequel elles seules sont en mesure de vous faire profiter de cette « manne » d’outre-mer.

Cette même étude de la SCHL nous apprend aussi que les quelques investisseurs étrangers ne sont pas plus nombreux dans les immeubles de copropriétés récents ou de plus grande taille. Et que la spéculation, c’est-à-dire la revente rapide de logements en moins d’un an, est aussi peu fréquente chez les acheteurs étrangers que chez ceux d’ici.

La conclusion est claire : pour vendre une propriété résidentielle dans le grand Montréal, c’est le marché des acheteurs locaux qu’il faut connaître et savoir rejoindre. Cela ne s’improvise pas ! Justement, c’est le pain et le beurre de REALTA, notre marque de commerce, notre champ d’excellence.

Le président,

François Bissonnette